/ / / Consommer local, verdir la ville ou recuperer les dechets sont-ils des actions politiques ?
|

Consommer local, verdir la ville ou recuperer les dechets sont-ils des actions politiques ?

Depuis deux decennies, de plus en plus de personnes choisissent de transformer leurs pratiques quotidiennes pour des raisons politiques et collectives.

C’est le cas des personnes engagees dans les mouvements de simplicite volontaire, de <> ou de <>. Elles utilisent ainsi leur mode de vie comme un espace de transformation sociale pour mettre en pratique les valeurs politiques qu’elles cherissent.

On pense aussi aux personnes qui pratiquent le glanage urbain (le dumpster-diving) et qui consiste a fouiller dans les poubelles des epiceries pour en extraire des aliments encore consommables. Ou encore, le verdissement de l’espace public. Les jardiniers creent de nouveaux lieux de sociabilite et de biodiversite dans des espaces inusites de la ville.

Mais est-ce que cela veut dire que jardiner est foncierement une action politique ? Manger ? S’approvisionner ? Tout serait alors politique ?

Si ces mouvements permettent de voir autrement des pratiques jusque-la considerees banales ou intimes, cela pose egalement des questions sur la nature de l’action politique. Le risque est grand que le terme de <> ne signifie plus rien en englobant autant de pratiques. Comment s’y retrouver ?

Avec notre equipe de recherche, nous avons ete a la rencontre de citoyens qui s’engagent dans le verdissement et le glanage urbain pour mieux comprendre les conditions de realisation de leurs actions et leurs motivations. Nous avons decouvert qu’elles ne sont pas forcement engagees et politisees. Le contexte dans lequel se deploient ces pratiques influence la facon dont le jardinier ou le glaneur envisage ses actions. C’est ce que nous avons voulu montrer dans cette bande dessinee illustree et scenarisee par Saturnome qui explique comment des actions banales peuvent devenir politiques pour ceux qui les pratiquent.

Le Jardin pour tous, situe dans l’arrondissement Rosemont Petite-Patrie a Montreal, est un jardin ouvert qui a reuni des jardiniers pendant trois ans.
Laurence Bherer, Author provided

Une definition conventionnelle de l’engagement politique

Traditionnellement, la participation politique englobe toute action situee dans la sphere politique et institutionnelle qui associe la participation politique au fait de chercher a influencer le gouvernement. Cela inclut voter, s’engager dans une campagne electorale, signer une petition, contacter son depute, participer a des processus de consultation publique, etc. Avec le temps, la conception du politique et de la participation ont ete elargies a des activites contestataires, comme la manifestation ou le boycottage.

Jusqu’a maintenant, la comprehension des politologues de l’action politique equivalait a etablir un classement des pratiques. Selon cette logique, une action est politique si elle est reconnue par les acteurs politiques comme fondamentalement politique. Cette approche ne fonctionne pas pour le jardinage ou le glanage qui se situent a l’exterieur du cadre usuel. Ce ne sont pas des actions politiques par essence.

Mais elles peuvent le devenir.

Experimenter

La signification politique d’une activite intime ou banale est en fait decouverte au fur et a mesure qu’une personne la pratique, entre en interaction avec d’autres et y associe un recit qui permet de faire le lien entre son action et un enjeu collectif.

Au fur et a mesure que son action evolue, cette personne est susceptible de decouvrir des espaces de pouvoir qu’elle n’avait pas envisage au depart. Il peut s’agir d’autorites publiques ou d’organisations dont elle ignorait l’existence ou les competences jusque-la. Ou encore, elle prend conscience de normes sociales fortes contre lesquelles elle se butte dans sa pratique.

Les glaneurs doivent souvent combattre les prejuges sociaux associes au fait de rechercher la nourriture dans les poubelles. Ils decouvrent aussi des pratiques deconcertantes, comme le dechiquetage et la javellisation que certains commercants adoptent pour eviter toute recuperation. De la meme facon, certains jardiniers urbains desapprouvent les pratiques de deneigement qui ont pour effet de compacter les carres d’arbre et ainsi ruiner les efforts de verdissement.

Les glaneurs doivent souvent combattre les prejuges sociaux associes au fait de rechercher la nourriture dans les poubelles. Ils decouvrent aussi des pratiques deconcertantes des commercants qui veulent eviter la recuperation.
Shutterstock

S’engager politiquement equivaut ainsi a identifier les espaces de pouvoir associes a une pratique. Mais ce n’est pas un exercice facile. Dans l’exemple du deneigement, qui est responsable de cet etat de fait : le conducteur ? L’entreprise sous-traitante ? L’arrondissement ? Ces espaces de pouvoir sont decouverts, compris au fur et a mesure que le citoyen <> son engagement dans sa vie quotidienne. Il s’agit d’un processus de decouverte ou la personne engagee experimente de nouvelles pratiques, decouvre des enjeux insoupconnes et les espaces de pouvoir qui y sont associes.

Ce processus d’experimentation ne se fait pas en vase clos. Il depend des rencontres, des tensions, des contradictions que vivra cette personne a travers la realisation de sa pratique. Celle-ci suscite des reactions, peut deranger et meme etre contestee. La personne engagee peut aussi rencontrer des resistances individuelles ou reglementaires qu’elle n’avait pas prevues. Une pratique qui se voulait alors relativement simple ou personnelle prendra ainsi une autre couleur.

Un environnement de solidarites

Il est aussi possible que des solidarites se creent, entre voisins par exemple, et que celles-ci conduisent l’engagement initial dans une autre direction. Si ces liens sont epars et ephemeres, le processus d’experimentation politique restera relativement peu developpe. Mais si ces interactions se repetent, sous differentes formes avec plusieurs personnes ou organisations, la continuation de l’activite prend une autre ampleur. Cet environnement de solidarites peut aussi emmener la personne a adopter d’autres formes de participation clairement politiques pour completer son action.

En se mobilisant autour du verdissement dans un terrain vacant, les residents definissent progressivement et collectivement leur conception d’un milieu de vie agreable et l’experimentent directement. Par exemple, dans Rosemont Petite-Patrie a Montreal, un petit collectif de voisins ont anime pendant trois ans le Carre Casgrain, un jardin situe sur un terrain prive abandonne dans un bout de quartier qui manque de verdure. Ils ont appris a collaborer, a partager et a gagner en confiance mutuelle.

Le Carre Casgrain, situe dans l’arrondissement Rosemont Petite-Patrie a Montreal. Des voisins organisent un concert dans cette petite oasis urbaine.
Alexander Cassini, Author provided

Les jardiniers urbains, comme ceux du Carre Casgrain, sont egalement confrontes a un ensemble d’enjeux (restriction de la reglementation, difficulte de l’action collective, perennite de l’action, conflits de voisinage) qui permettent de renforcer leur recit d’engagement et d’articuler leur action avec un enjeu plus grand que ce soit la lutte contre la gentrification du quartier, les changements climatiques ou la promotion de la justice alimentaire.

Ce processus d’experimentation n’est pas forcement le meme pour tous. Il est tres fortement dependant du contexte dans lequel il se deploie et des interactions qui s’en suivent.

Un deplacement de l’action politique

Cela veut aussi dire qu’une action peut etre a un moment politique et ne plus l’etre a un autre moment. Au fur et a mesure du processus d’experimentation, cette couleur politique peut se confirmer pour la personne qui la pratique ou au contraire, ne jamais depasser le stade episodique.

Autrement dit, la signification de la pratique d’engagement n’est pas fixe, elle evolue. C’est veritablement l’experience qui fera qu’une action plutot anodine comme le jardinage prend une portee differente pour celui ou celle qui la pratique. C’est ce processus d’experimentation qui est illustree dans notre bande dessinee.

Cette discussion sur l’experimentation politique permet de mieux comprendre que notre rapport a la politique se construit comme un processus, qui ne depend pas de l’objet lui-meme (jardiner ou non), mais du contexte dans lequel la pratique du jardinage s’inscrit.

Dans cette perspective, l’action politique est loin de se limiter aux spheres partisanes et institutionnelles. Il est alors possible de se poser des questions sur les analyses qui voudraient que la defection des citoyens et citoyennes lors des elections soit un signe d’apathie politique. Plutot que de conclure au rejet de la politique, il faut plutot s’interroger sur le deplacement de l’action politique vers des pratiques jusque-la considerees comme intimes, mais qui, dans certaines circonstances, correspondent a un engagement politique.

Plus d’actualités en français dWeb.News https://dweb.news/fr/category/dweb-news/francais-french/

Similar Posts

Leave a Reply